facebook

Loi du Travail : Conférence

Conférence:

Loi du Travail, enjeux sociaux et sociétaux

Par Radio UZ A écouter sur Soudclound

https://soundcloud.com/radio-uz/pad-radiouz-conference-loi-travail-enjeux-sociaux-et-societaux

 

Contribution CGT Aquitaine

Contribution CGT Aquitaine


Préambule :
Pour la CGT, la filière bois et ses milliers d’emplois ont un avenir dans notre région, en France et en Europe à condition de travailler à une politique de développement qui réponde aux besoins des salariés et de la population, aux enjeux économiques, sociaux et environnementaux.
La création récente d’un ministère délégué à la foret nous apparait aller dans le sens de la prise en compte de notre demande de mise en place d’une politique publique de la foret en France. La CGT reste vigilante sur les moyens, décisions et orientations qui seront donnés et mis en oeuvre dans ce sens.


La foret d’Aquitaine comme ressource non expansive à l’infini.
Pour la CGT Aquitaine, il y a nécessité de réunir tous les acteurs publics et privés intervenant sur ce secteur structurant de l’économie régionale. Nous portons l’exigence d’une réflexion large sur l’utilisation à long terme de cette ressource pour répondre aux besoins existants et à venir multi-usages, avec l’arbitrage des conflits sur les différents usages. Outre les enjeux économiques, cette réflexion devra intégrer les enjeux environnementaux et sociaux des salariés intervenant dans le secteur industriel, mais aussi ceux des populations vivant sur le territoire.
Ce secteur est créateur d’emplois qualifiés dans tous les domaines d’utilisation de la ressource. Les métiers sont de plus en plus mécanisés, ils font appel à des techniques et technologies spécialisées. Ils sont en évolution constante avec les connaissances et recherches nouvelles appliquées.
La formation professionnelle initiale et continue dans ces métiers, couplée avec la transmission des droits sociaux des salariés doit permettre de répondre efficacement à ces besoins d’emplois correctement rémunérés.


Bois énergie :
Avec la multiplication des projets de chaudières de production d’énergie (électricité, chaleur) à partir de la biomasse.
Quel intérêt pour la collectivité des Aquitains de laisser se multiplier ce genre de projets qui ne poursuivent d’autres objectifs que de se placer sur le marché
concurrentiel de la production d’énergie électrique à l’échelle industrielle ? Ne faudrait-il pas raisonner en faisant le lien entre ressource disponible et usages en proximité et donc réserver la construction de ce type d’installations industrielles à la réponse locale de ces besoins en énergie (électricité, chaleur) ?


Bois construction et bois d’oeuvre:
Ce secteur est en forte demande. Il utilise des arbres adultes arrivés à maturité présentant de bonnes qualités techniques de souplesse et de résistance.
L’Aquitaine 1ère région en foret de production sur le pin maritime est importatrice en bois de construction. Il apparait donc qu’il y a besoin d’un effort particulier pour occuper ce créneau avec les investissements matériels et humains nécessaires (technique du lamellé/collé à développer par exemple)
Il s’agit aussi de préserver la ressource d’arbres adultes permettant de répondre aux besoins de ce secteur. Pour cela, développer une gestion des forets permettant la culture de ces arbres pour les laisser arriver à maturité.


Bois chimie :
Ce secteur est porteur en matière d’évolution de débouchés innovants pour l’industrie pharmaceutique, des cosmétiques, produits ménagers.
Il est importateur de matière première (gemme) de qualité médiocre alors que la ressource disponible en proximité existe et est inexploitée. De plus, elle est d’excellente qualité pour les débouchés existants connus. La relance du gemmage utilisant les derniers procédés de récolte permettrait de répondre aux besoins de cette industrie.


Bois papetier et panneaux de triturations et déroulés :
Ce secteur dominant apparait sur la région Aquitaine comme celui qui capte l’essentiel de la ressource disponible sans trop se préoccuper des besoins des
autres secteurs. Il s’agit donc de contrôler l’utilisation de la ressource bois dans ce secteur afin d’éviter le gaspillage de bois nobles qui pourraient répondre à
des utilisations plus élaborées.

 

 

Télécharger la contribution CGT

 

CERESA

 

 

 

 

 

 

 

 

La filière aéronautique en mouvement perpétuel

La filière aérospatiale est en constante mutation depuis plusieurs années et particulièrement ces trois dernières.
Safran et Airbus Group créent une joint-venture « programme » qui pourrait regrouper jusqu’à 8 500 salariés d’ici fin
2015 après une première étape en décembre 2014 qui a rassemblé 450 salariés en France et en Allemagne.

Sogerma absorbe Aérolia et devient Stélia au 1er janvier 2015. Sogerma connaît des cadences élevées et beaucoup d’emplois intérim.
 

Lire la suite

 

 

 

Aquitaine Informations

BR AVRIL