facebook

Rougié Sarlat 95 emplois menacés la lutte s’organise - 24 -

 
Les salariés de l’entreprise Rougié réunis en assemblée générale à l’appel de la CGT-Rougié ont décidé d’un débrayage et d’informer la population par une distribution de tracts, le lundi 15 janvier à partir de 16 heures au rond-point du Pontet à la déviation.
 
Cette initiative a comme but de créer un mouvement solidaire pour le maintien de l’emploi dans cette entreprise historique de Sarlat fondée par Jean Rougié.
 
L’action est impérative face à cette annonce de casse de l’emploi sans précédent dans l’histoire de l’industrie agro-alimentaire en Dordogne, à savoir 95 emplois qui menacent à terme les 152 de cette entreprise, 1 emploi industriel détruit représente une destruction de 4 emplois induits, soit un impact immédiat de 380 emplois sur le Sarladais.
 
Sans luttes collectives, il n’y aura aucune perspective de travail pour la population sarladaise et les générations futures dans ce bassin de vie.
Le foie gras Rougié est né en Périgord avec le savoir-faire de ses ouvrières et ouvriers, il doit y rester et le travail des salariés reconnu et valorisé, ce sont eux qui font la richesse et la qualité de cette production. 
Cette restructuration au sein du groupe Euralis vise à détruire 313 emplois alors que ce groupe dégage des bénéfices. Ces licenciements n’ont pour seul but que d’augmenter les profits de quelques-uns contre l’intérêt de tout un bassin de vie et d’emploi.    
 
La CGT se mobilise pour l’avenir de l’emploi en Sarladais et en Dordogne !
Nous vous tiendrons informés des actions décidées par le syndicat.
 
Fraternellement,       
 
Didier Bourdet, secrétaire général de l’Union Locale CGT de Sarlat
Corinne Rey, secrétaire générale de l’Union départementale CGT de Dordogne
 
 

Télécharger le tract