facebook

Elu-e-s et mandaté-e-s

 

 

Les  mandats exercés par les élu(e)s et mandaté(e)s de la CGT sont des "outils" efficaces. Ils sont la vitrine de la CGT tant dans les entreprises, les localités, ainsi que dans les instances où ils (elles) siègent, tant au niveau local, départemental, régional, national.

Ils (elles) sont porteurs de toute la démarche de la CGT.

 

Télécharger la Charte

 

 

Légende :

mandaté-e-s Nouvelle Aquitaine

mandaté-e-s Aquitaine

 

LISTES DES ELU-E-S ET MANDATE-E-S REGIONAUX :

Emploi Formation Professionnelle

Emploi et formation professionnelle Aquitaine

Santé Protection sociale (ARS, ARACT, IPT...)

Protection sociale Aquitaine

Dialogue social (CMS, CPRIA, mediateur des conflits collectifs)

Dialogue social Aquitaine

Vie des salariés (SRIAS, Comité régional de l'habitat, Comité régional action logement ...)

CESER Nouvelle Aquitaine

Juridique et contentieux

Economie, société, territoire

 

 

Si vous souhaitez contacter un élu ou mandaté,

n'hésitez pas à appeler le comité régional CGT Aquitaine au 05 57 22 74 80

 

CESER - Séances plénières

SEANCES PLENIERES

Sur saisine du Conseil Régional Nouvelle Aquitaine, du Préfet de la Région  ou auto-saisine, le Conseil Economique, Social et Environnemental Régional (C.E.S.E.R.) émet des avis sur différents sujets intéressant directement ou indirectement l’activité des organisations et militants de la C.G.T. 

Les représentants de la C.G.T. au C.E.S.E.R.  se tiennent à la disposition des organisations pour donner toutes les informations complémentaires souhaitées.
Les organisations qui souhaitent des informations complémentaires peuvent, notamment, contacter : Julien Ruiz ou Marc Havard en appelant le Comité régional CGT au 05 57 22 74 80

 

 

 

Dossier : Le Conseil Economique Social et Environnemental Régional - C'est quoi ?

Le CESER, est la 2ème Assemblée Régionale (après le Conseil Régional). Il doit obligatoirement émettre des avis sur certaines délibérations soumises, par la suite, au vote des élus régionaux.

Il travaille également sur des sujets divers, à partir, soit d’une auto-saisine, soit d’une saisine du Président du Conseil Régional ou du Préfet de Région. Outre les documents relatifs aux finances régionales, des avis et des rapports sont produits sur des sujets aussi variés que les versements des aides aux entreprises, le schéma régional des transports, la politique énergétique et le développement durable en Nouvelle Aquitaine, les filières agroalimentaires, la culture ou la formation et l’emploi. L’assemblée est composée de 180 conseillers répartis en 4
collèges :
 
[Collège 1]
Les organisations patronales.
 
[Collège 2]
Les organisations syndicales.
 
[Collège 3]
Les organismes et associations
participant à la vie collective de
la région.
 
[Collège 4]
Les personnalités « qualifiées »
au nombre de 5 désignées par
le Préfet de Région.
 
 
 
 

Plénières du 22 mars 2018

 

Plénières du 22 mars 2018

Depuis son arrivée au Palais de l’Elysée, Macron, le Président des milliardaires, applique à la lettre son programme en menant une politique toute au service du capital, l’accélère et l’approfondit pour le bonheur des puissants, le tout en précarisant les populations les plus en difficulté et les plus modestes.
Casse des services publics, du code du travail qui facilite les licenciements, réduction des APL, diminution des aides à la construction de logements sociaux, augmentation de la CSG, fin des contrats aidés si précieux pour le monde associatif…le tout pour répondre aux exigences du MEDEF et supprimer l’impôt sur la fortune, un cadeau de 3 milliards d’euros à mettre dans les petits souliers dorés des grandes fortunes de ce pays.
Pour 2018, la feuille de route du gouvernement Macron-Philippe est on ne peut plus claire : continuer de piétiner la justice sociale, l’égalité, la solidarité et la démocratie. La fin annoncée des départements regroupés dans des collectivités plus importantes éloignera encore plus la démocratie et les services publics de proximité (crèches, PMI, RMI, ASE...), la baisse des dotations aux villes continuera d’accentuer le mépris vis à vis des habitant-e-s de nos banlieues qui souffrent déjà de nombreuses difficultés économiques et sociales, les attaques contre les chômeurs seront sans précédent, la poursuite des citoyens solidaires des migrants continuera de s’amplifier, tout comme les guerres qui créent ces situations inhumaines (et favorisent les ventes d’armes) ... 
La colère sociale s’amplifie, les luttes s’organisent dans tous les secteurs : Hôpitaux, SNCF, EDF, Pénitentiaire, EHPAD, Commerce, Ecoles, Universités pour dénoncer ces régressions sociales.
En ce 22 mars, journée d’action pour la défense du service public, un temps de débat a été organisé sur les raisons de cette mobilisation. La délégation CGT du CESER a porté, à l’ensemble de l’hémicycle, les revendications du monde du travail, pour la défense du service public.
 

Lire déclaration CGT 

 
 
Avis sur la « Politique de la ville»
 
L’essence même des services publics est-elle une notion abstraite pour l’exécutif régional ?
Les crédits et moyens alloués à la politique de la ville vont-ils vraiment aux populations concernées, telles celles des territoires ruraux en souffrance et/ou des quartiers populaires défavorisés ? 
Cette politique spécifique peut-elle être efficace sans être accompagnée d’une politique d’aménagement du territoire globale et volontariste, généralisant l’accès pour tous à l’éducation, la culture, l’emploi, les transports… ?
Autant d’interrogations auxquelles les services publics peuvent répondre !
 
A l’heure où le gouvernement a décidé de nouvelles coupes sur le financement de la politique de la ville, des inquiétudes demeurent sur les budgets alloués à celle-ci.
 
L’avis du CESER pointe ces risques et c’est la raison pour laquelle, la délégation CGT l’a voté. 
 

Lire l’intervention de la CGT

Lire l’avis

 
 
Avis sur le «Syndicat mixte intermodal NA »
 
La loi Notre a transfère aux régions l’ensemble des compétences transports. La création de ce syndicat regroupe toute les AOT (autorités organisatrices de transports en région. Pour la CGT cela peut être une bonne chose à condition que cela soit motivé par l’objectif d’améliorer l’offre et les conditions de transports des usagers. C’est donc des critères de gestions de services publics  et de coopérations qui devront guider les choix su SMINA. La cgt sera vigilante sur ce point. La CGT a voté l’avis. 
 

Lire l’intervention de la CGT

Lire l’avis

 
 
Avis sur Plan investissement compétences
 
Ce dispositif est la déclinaison régionale de la stratégie gouvernementale d’adaptions de la formation professionnelle aux besoins des entreprises. Elle privilégie « la compétence » à la qualification, sa reconnaissance. Alors qu’il conviendrait  de traiter les sujets de fonds (revalorisation de métiers, reconnaissance du travail, renforcement de la formation qualifiante), ces dispositifs s’inscrivent dans une logique adequationniste aux besoins des employeurs, et renvoie les salariés, les privés  d’emploi a leur seule responsabilité en matière « d’employabilité ». L’avis reprend une bonne part des analyses CGT.
 

Lire la déclaration groupe CGT 

 
 
Avis sur  SRESRI
Ce schéma vise à déterminer une stratégie régionale en coordonnant l’ensemble des acteurs de l’université et de la recherche. L’état  détient  pour l’essentiel la compétence en matière.  Le ceser a porté un regard très critique sur ce schéma, qui ne traduit pas d’objectifs concrets forts au regard des grands enjeux posés à l’enseignement supérieur et la recherche : poussée de la démographie étudiante, amélioration de la « condition étudiante » pour la réussite des jeunes, élever le niveau d’investissement dans la R&D….
 

Lire la déclaration CGT

 
 
 

Plénières du 14 décembre 2017

 

Plénières du 14 décembre 2017

 
La plénière du 14 décembre était la dernière du CESER de « transition » issu de la fusion des 3 régions Aquitaine, Limousin et Poitou/Charentes au 1er janvier 2016.
Les avis émis lors de cette dernière séance impacteront l’activité du CESER et notamment l’action des mandatés CGT, dans la nouvelle assemblée des Socioprofessionnels qui est désignée depuis le 1er janvier 2018.
En effet, le budget voté par le Conseil Régional engage la région dans une direction particulièrement négative pour tous les néo-aquitain(e)s. 
Dans son avis, le CESER de NA s’en est inquiété et ça a été le sens des interventions du groupe CGT lors de la plénière.
Demain, dans la nouvelle assemblée, les militant(e)s CGT le rappelleront !
Comme ils et elles sauront rappeler à l’exécutif régional les préconisations issues du rapport voté, lors de cette session, sur les « aides aux entreprises versées en NA ».   
 
Une nouvelle assemblée a été mise en place lors le 23 Janvier 2018.
La CGT prendra toute sa place dans cette nouvelle assemblée pour que la voix des travailleurs et de tous ceux qui se battent pour améliorer leurs conditions de vie et de travail en Nouvelle Aquitaine soit entendue !
 
 

Avis sur le « projet de budget 2018 du CR » présenté par la commission « Finances régionales»

Fidèle aux orientations développées en octobre, ce projet de budget est manifestement un budget d’austérité se plaçant résolument dans une perspective de baisse des interventions publiques (baisse des investissements, baisse des subventions aux associations, …) conforme aux choix du gouvernement de réduction des moyens donnés aux collectivités locales. L’avis du CESER pointe tous les effets d’une telle politique. La CGT a déposé un amendement
« regrettant » les choix de l’exécutif régional et dénonçant les conséquences néfastes pour les habitants de la région.
La CGT a également exprimé sont opposition totale aux propos du président du CR sur la SNCF et a réaffirmé la nécessité de défendre et de reconstruire une société publique des chemins de fer indispensable pour préserver l’équilibre territorial au service de tous les citoyens. 
Enfin, la CGT a dénoncé la politique de l’exécutif en matière de gestions des personnels de la région. La CGT a voté l’avis.
                                          

Lire l’avis du CESER

Lire l'intervention de la CGT sur le budget primitif

Lire l’intervention sur la défense du Service Public ferroviaire

 

Avis sur le « Service Public Régional et Orientation du Conseil Régional » présenté par la commission « Développement des personnes et des compétences tout au long de la vie »

Différentes délibérations du Conseil régional concernaient l’orientation et la formation professionnelle. Elles visaient à développer des partenariats avec les divers intervenants comme les missions locales. L’avis du CESER émet des réserves sur, notamment, les « résultats quantitatifs » attendus des partenariats, sans référence aux véritables besoins des publics visés. C’est sur la base de ces réserves que la CGT a approuvé l’avis pointant l’ajustement des formations aux besoins court-termistes des entreprises au détriment de la qualification, à long terme, des travailleurs et des citoyens.
 

Lire l’avis

Lire l’intervention de la C.G.T.

 

Avis sur le rapport « AIDES AUX ENTREPRISES, harmonisation, suivi et préconisations » présenté par la Commission «Approche de l'évaluation des politiques publiques »

Le rapport a été réalisé dans le prolongement du rapport sur les « aides aux entreprises publié en Avril 2015 » par le CESER d’Aquitaine. Celui-ci formulait plusieurs préconisations et la commission souhaitait vérifier si elles avaient été suivies d’effets. Elle a également recherché ce qui avait été positif et pouvait être repris en Nouvelle aquitaine des politiques conduites dans les 2 autres ex-régions Limousin et Poitou/Charentes. 
Le travail a été réalisé à partir des auditions des 3 ex-directeurs du Développement économique et de celle du Vice-président en charge du développement éco de la Nouvelle Aquitaine. Il a conduit à la formulation de 12 nouvelles préconisations. Certaines sont techniques, d’autres posent les questions essentielles de l’évaluation des effets des aides versées, du nécessaire contrôle, du suivi et surtout de l’information des salariés des entreprises bénéficiaires.
La CGT a fortement pesé pour que ces préconisations apparaissent clairement. Le patronat ne s’y est pas trompé en votant contre ou en s’abstenant sur le rapport, alors qu’il avait été absent lors des travaux de la commission.
Le Conseil Régional, par la voix de son vice-président en charge de ces questions, a eu la même attitude en ne répondant à aucune des propositions formulées, l’exécutif régional restant dans sa logique qui lui fait verser, de toutes les régions, le plus d’aides directes aux entreprises sans contrôle, sans évaluation et sans suivi !
Bien entendu, la CGT a voté l’avis présenté. Elle fera tout, dans les mois à venir pour que les préconisations soient mises en œuvre le plus vite possible.
 

Lire le rapport

Lire l’intervention de la C.G.T.

 

 

Avis sur la  « Politique Santé de la Région Nouvelle Aquitaine » présenté par la commission « Vie Sociale , culture et citoyenneté »

La politique de santé n’est pas une compétence du Conseil Régional. Le CR a toutefois décidé de se fixer une « feuille de route » et de lancer un « appel à projet ».
Le CESER a souligné la qualité du travail présenté et approuvé les grands axes de la démarche, s’agissant notamment de la prévention en matière de santé. Il a toutefois regretté que les enjeux  de nutrition ou de qualité alimentaire et surtout de santé au travail, ne soient pas abordés dans la démarche proposée. 
C’est aussi, le sens de l’intervention de la CGT qui a insisté sur l’absence de dimension sur les conditions, la qualité et la santé au travail en pointant notamment les effets particulièrement négatifs de l’introduction massive du « lean » et du « lean mangement » dans la gestion humaines des entreprises. 
 

Lire l’avis

Lire l'intervention de la CGT

 

Présentation de la communication sur la « situation en Nouvelle Aquitaine des migrants mineurs non accompagnés » par la commission "Vie Sociale, culture et citoyenneté"

Cette communication visait à faire un point d’étape suite à la création, en Nouvelle Aquitaine, des centres d’accueil et d’orientation destinés à recevoir les jeunes mineurs étrangers évacués de la « jungle de Calais » par le gouvernement. Ce travail a permis de rappeler la cadre légal dans lequel doit s’opérer cette mission publique pour un pays comme la France signataire de nombreux règlements, traités et conventions relatifs aux droits des enfants.
Le travail est remarquable et mérite d’être popularisé. La CGT s’en est félicitée.
    

Lire la communication

Lire l’intervention de la C.G.T.

Aquitaine Informations

Aquitaine Informations

Juin 2018