facebook

Santé : Baisse des tarifs hospitaliers, l’austérité se confirme

 
Santé
 
Baisse des tarifs hospitaliers, l’austérité se confirme
 
 vendredi 2 mars 2018    
 
Au prétexte d’austérité budgétaire, le gouvernement a annoncé dans sa Loi de financement de la Sécurité sociale 2018 et dans sa Stratégie de santé une baisse dramatique des moyens alloués à l’hôpital public, équivalent à 1,4 milliard d’euros, soit 31 500 postes supprimés.
 
 La Fédération CGT Santé et action sociale s’alarme de cette baisse qui « rend peu crédibles les intentions du gouvernement en termes de prévention et d’égalité d’accès aux soins. » Et pointe la baisse des tarifs hospitaliers (-1,2 %) qui vont grever les revenus des hôpitaux, entrainant des baisses d’effectifs et une fuite (orchestrée ?) des patients vers l’activité libérale. « Cette Loi de Finance et la baisse des tarifs tournent le dos aux besoins d’une Sécurité sociale et de santé pour faire face aux défis d’aujourd’hui. »
 
Dans ce contexte d’austérité et d’attaque de la Fonction publique, la Fédération CGT Santé et action sociale rappelle son soutien aux actions en cours dans les établissements et services et appelle les salariés et agents « à se rassembler et à se mobiliser le 15 mars dans le secteur de la prise en charge des personnes âgées et le 22 mars pour la défense de la Fonction Publique. »