facebook

Actions revendicatives en faveur de l'égalité femmes - hommes


 

Actions revendicatives en faveur de l’égalité femmes - hommes

Chèr-e-s camarades,

 

Dans le cadre de ses actions revendicatives en faveur de l’égalité femmes - hommes, le collectif femmes mixité confédéral organise :

 

- Un stage de formation
« Négocier l’égalité professionnelle et salariale »

 

Le collectif femmes mixité organise du 4 au 9 décembre 2016 un stage de formation « Négocier l’égalité professionnelle et salariale » à Strasbourg. 

Les inscriptions se font avant le 25/10/2016 auprès de Mathilde Sally Bounde Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., 01 55 82 81 44.

 

En Pièces jointes le programme de la formation et la fiche d’inscription

 

télécharger la fiche d'inscription

 

Par ailleurs, vous trouverez également des communiqués de presse et tracts

 

télécharger

 

- La CGT exige un plan de lutte contre les violences sexistes et sexuelles

Suite à l’annonce par la ministre en charge de l’égalité F/H, Laurence Rossignol, d’une campagne contre le sexisme, retrouvez le communiqué de la CGT avec nos propositions et exigences concrètes. En Pièces jointes le tract et le communiqué

 

Télécharger

 

- Égalité femmes-hommes dans la fonction publique : la CGT présente ses propositions

 

En Pièce jointe le communiqué

 

télécharger

 

- L’IVG en Pologne

 

En Pièce jointe le communiqué

 

télécharger

17 mai 2016 : L’occasion pour la CGT de renouveler son engagement aux côtés des lesbiennes, gays, bisexuel-le-s et trans (LGBT).

17 MAI 2016 :

L’occasion pour la CGT de renouveler son engagement

aux côtés des lesbiennes, gays, bisexuel-le-s et trans (LGBT).

(17 mai, la Journée mondiale de lutte contre l'homophobie et transphobie (IDAHOT : « International Day Against HOmophobia and Transphobia »). Cette journée a pour but de promouvoir des actions de sensibilisation et de prévention pour lutter contre l'homophobie, la lesbophobie, la biphobie et la transphobie.). La thématique mise en avant cette année est :

« Santé Mentale et bien être des personnes LGBTI - Stop à l’Homophobie et à la Transphobie Médicale »

A la fin du 19ème siècle, les scientifiques ont développé des théories sur l'identité sexuelle, le comportement homosexuel, et plus tard sur le genre. L’homosexualité et la transexualité , étaient majoritairement définies comme le résultat des déséquilibres chimiques ou de déficiences mentales.Les arguments de la psychologie, dont l'approche a largement contribué à faire considérer l'homosexualité et la transexualité comme anormales, dangereuses et invalidantes ont été utilisés par les homophobes et transphobes dans le but de persécuter les minorités sexuelles et de genre.

A partir de mai 1990 l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) dans sa Classification internationale des maladies ne considère plus l’homosexualité comme une maladie mentale. En ce qui concerne l'identité de genre, celle-ci figure toujours parmi une classification liée aux pathologies mentales. Le fait d'être classé dans ce secteur appuie le caractère "anormal" des démarches liées à une revendication de genre.

Dans le monde du travail l'invisibilité (le « placard ») à laquelle les minorités sexuelles et de genre sont forcées par le rejet social et les violences quotidiennes, impacte de manière significative la qualité, leur  sécurité et leur santé au travail mais aussi le déroulement de leur carrière.

Pour les personnes trans, présenter des papiers qui ne correspondent pas au genre dans lequel elles se présentent engendre la discrimination  dès l’entretien d’embauche. Pour celles et ceux qui sont dans le monde du travail au moment de leur transition, les risques sont importants dans l’entreprise :rumeurs malveillantes, moqueries, évitement, mise à l’écart de la part de collègues ou de la hiérarchie, empêchement d’accès aux toilettes, vestiaires, … obligation de port de tenue de travail non adaptée au genre revendiqué, utilisation de l’ancienne civilité, de l’ancien prénom, etc. autant d’actes qui portent atteinte à leur dignité même

Chacune et chacun est appelé(e) à lutter contre ses propres préjugés, les attitudes, les propos, les violences, les discriminations et injustices dont sont victimes certaines personnes du seul fait de leur identité de genre ou de leur orientation sexuelle.

Avec la CGT gagnons l’égalité, faisons respecter les droits des LGBT et luttons contre les discriminations dont ils–elles sont victimes dans l’entreprise. La CGT appelle ses syndiqués, militants, élus et mandatés  à être attentifs et à dénoncer et à combattre les discriminations dont sont victimes les personnes LGBT.

Le combat pour l’égalité fait avancer des droits pour toutes et tous : c’est par l’engagement de chacune et de chacun que nous la gagnerons.

Gagnons des droits pour les lesbiennes, gays, bisexuel-le-s et trans (LGBT) et luttons contre les discriminations liées à l’identité de genre et à l’orientation sexuelle !

 

Télécharger le tract

 

 

 

Egalité Femmes-Hommes

Encore un long chemin à faire ensemble

 

Mars 2015

La loi autorisant l’IVG fête ses 40 ans.
En 1920, l’Assemblée Nationale vote une loi interdisant l’avortement et la contraception, toute propagande anticonceptionnelle est interdite.
Pendant plus de 40 ans, avorter est un délit, passible de prison.
Le 17 janvier 1975 est dans l’histoire de la conquête des droits pour les femmes une date décisive qui nous donne enfin la possibilité
légale de disposer de notre corps et le droit de dissocier sexualité et procréation.

 

 

 

 

Lire la suite

 

Aquitaine Informations

Aquitaine Informations

Juillet-Août 2019