facebook

Grève des salariés des carrières de Sainte Croix de Mareuil groupe OMYA : VICTOIRE DU RAPPORT DE FORCE !

Grève des salariés des carrières de Sainte Croix de Mareuil groupe OMYA : VICTOIRE DU RAPPORT DE FORCE !


L’activité principale de l’entreprise est la transformation du carbonate de calcium destiné aux papeteries pour l’élaboration du papier. La quasi-totalité des ventes de « craie liquide » se faisait et se fait dans les papèteries chez Arjo Wiggins dans la Sarthe et chez Condat en Dordogne. Arjo Wiggins tombe en liquidation début 2019, soit une perte sèche de 45 % des volumes pour l’usine des carrières de Mareuil. En plus de cela au mois de mars 2019, le coup de grâce : les papeteries de Condat annoncent l’arrêt de la ligne 8 ainsi qu’une baisse d’activité. L’activité est très spécifique et très peu d’entreprises en France utilisent nos produits, à part ces 2 géants du papier. Sur un an, le site de Mareuil a perdu 75 % de ces volumes. Depuis le 4 février 2019, les salariés des carrières de Sainte croix de Mareuil sont en activité partielle.


Le 16 Octobre 2019, la délégation syndicale de Omya Centrale est convoquée pour la première réunion d’information concernant le projet de restructuration de l’usine de Omya Mareuil et le projet de licenciement collectif pour motif économique suite à ces pertes de volumes. Les représentants de la CGT demandent, en local et en central, que le projet soit équilibré au niveau des catégories socio professionnelles concernée mais aussi que les indemnités de licenciement soient en adéquation avec la structure financière du groupe.


En vain, le 16 Octobre 2019, le projet proposé par la direction remis aux IRP est tout simplement indigne pour les salariés visés. La direction n’a jamais tenu compte de nos mises en garde et de nos recommandations. La délégation n’a d’autre choix que de s’orienter vers un recours au rapport de force.
La CGT appelle à la grève générale pour tous les sites du groupe le mardi 22 octobre 2019. Cette mobilisation est une réussite : tous les sites majeurs d’Omya SAS sont fermés par solidarité avec le site de Mareuil. A 14 h 30, le piquet de grève est déjà levé, les revendications principales sont acceptées :


1/ Sur le projet de restructuration Mareuil :

- 7 à 8 licenciements au lieu des 12 prévus initialement,
- Supra légale de 30 000 € à 50 000 € selon l’ancienneté,
- 200 heures de délégation supplémentaires et une subvention exceptionnelle de 3000 € pour le CSE,
- Expertise complémentaire à la charge de l’entreprise.


2/ Revendications générales pour l’ensemble des salariés du groupe :
- Mutuelle part patronale 80 %, une demande 0 % de reste à charge à l’étude,
- Revalorisation prime transport,
- Prime exceptionnelle de 600 €.
Reste à élaborer un dispositif solide entre les parties prenantes dans les mois à venir pour construire de nouveaux débouchés économiques pour notre site.